Enter The Playground

by Human Vacuum

supported by
/
  •  

1.
2.
3.
4.
5.
00:40
6.
7.
05:38
8.
03:08
9.
10.
11.
02:25
12.
11:18

credits

released November 22, 2014

Aurélien Fouet-Barak : Vocals
Baptiste Bertrand : Guitar, backing vocals & programming
Alexandre Esnault-Douek : Bass
Wojtek Wojcik : Our drummer

Music by Human Vacuum
Lyrics by AFB except for track #3 by AFB & Baptiste Bertrand
Bass recorded by AFB & Olivier Guyot
All fretless bass parts recorded by Olivier Guyot
Kalimba & percs on track #7 : AFB
Additionnal vocals on tracks #1 and #10 : Asphodel
Guitar solo on track #2 : Nicolas Muller
Additionnal arrangements : Zoé von Herrschaft

Recorded and mastered at Studio Zoé H between december 2012 and may 2013 by Zoé von Herrschaft.
Artwork by Tiphaine Larue, AFB & Baptiste Bertrand
Band photo credits : Olivier Guyot.

© 2013-2014 TMTC Productions

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Human Vacuum Châtenay Malabry, France

Un genre de truc hybride. Effrayant. Qui se complaît dans des plaisirs pervers, comme partir d’une base métal / hip-hop qui fait jumper ta soeur et y rajouter des trucs impies… On parle de mélodies post-rock, de textes en français et en anglais, de breaks reggae, de beatdowns dissonants, d’un double chant rappé / hurlé / chanté et Dieu sait quoi encore. ... more

contact / help

Contact Human Vacuum

Streaming and
Download help

Track Name: Enter The Playground
EVERYBODY HERE, CAN’T YOU HEAR THAT BELL RINGING ? IT’S BREAK TIME PEOPLE, HUMAN VACUUM IS TAKING YOU OUTSIDE NOW
OUTSIDE OF YOURSELF, OUTSIDE OF YOUR SHELL, OUTSIDE OF YOUR FUCKING MIND
WHOEVER SAID YOU HAD TO STOP THINKING TO GET INSANE ?

Run / Outside / Time to unlearn / Time to open wide
What if what we crave the most is twisting things our way ? What if we’re a just a bunch of kids who only wanna play ?

Why don’t you allow yourself to leave the walls behind? Why don’t you step outside and enter the playground ?

Scream / Take turns / Let it build up / Until it burns
Hear what I gotta say / don’t lose your breath / you’ll be okay
You gotta let em out / all the sorrows of the day
Make the right move / let yourself drown in the groove
Whatever floats your boat - act as if you got sumtin to prove - oh ! What if nobody cared for patterns to follow ?
What if the best way to be in charge was to let go ?

Why don’t you allow yourself to leave the walls behind? Why don’t you step outside and enter the playground ?

(Asphodel) Your attention please, you are now required to jump the fuck up I repeat, you’re now required to jump the fuck up so please happily comply

Sometimes there’s no added value to maturity
Childhood has everything to do with creativity
So how about we loosen these chains / go riding on a fooling spree Let’s mess things up and remember how we’re free
Let’s keep one part and move everything around
Let’s always try new stuff and keep fucking with our sound
Let’s try to reach some heights and let’s go deep underground Achieving something fun that will makes us proud
What if this is serious business as much as a game ?
What if working and having fun is all the same ?

Why don’t you allow yourself to leave the walls behind? Why don’t you step outside and enter the playground ?

THE OUTDOOR SESSION IS NOW OVER, EVERYBODY PLEASE HEAD INSIDE NOW
CLASSES ARE ABOUT TO BEGIN AGAIN SO EVERYBODY SIT DOWN AND PRACTICE YOUR SCALES SINGERS, FOCUS ON BREATHING, GUITAR PLAYERS GET IN TUNE
TRUST ME, YOU’LL BE THANKFUL YOU DID WHEN YOU GET OUT ON THE PLAYGROUND AGAIN THANK YOU.
Track Name: Unicorns Represent
FIRE !

So here I was with mah homies, lookin' for da holy of holies
Da ruby sword dat kills dragizzles, yeah nigga we be lookin for dat shizzle Left da hood, enter da wood, killed as many boars as we could
Elf took a level-up pretty fast, dawg, charisma bonus, dat ass !
At night, da dwarf be cooling like a lazy muthafucka
So da sneak thief attack wuz a bit of a shocka
But man, we stood proud and we made'em flee
But then I realized I was capped in da knee !!

Warriors of steel, we keepin it real Seven seas we'll sail, then we'll chill and bail

THUNDER !

Da heala covered mah knee in schwag, dat pussy make me pay for da nickelbag One of dis days imma bust his ass, he only in da crew cuz of his class
Fought zombies, undead shit, all of us be down for critical hits
Bard singin a tune 'bout glory, we looted the shit outta dis army !
We went to the fortress, shit wuz massiv
Threw da dwarf over da walls, wuz super effective !
He got down, summoned some crazy-ass beast
Dem goblin hobos be turned into a feast

Warriors of steel, we keepin it real Seven seas we'll sail, then we'll chill and bail

A magic shield and a whip and a goddamn toaster Bewitched crystal meth and enchated daggers Some hydro, some arrows, everything for a hustler Even some pieces of fuckin armor, biyotch
Unleash the fucking fury... (lead : Nicolas Muller)
Chased by banshees up a tower, dem butterfaces killed our best playa Wizard ended up on a spike, his body got eaten, shit was whack
We shoulda killed more boars fo sho, man da big boss be tearin us all Bard with a phat hole in his head, healer healed nuthin, he be dead Da dwarf had been revived by a necromancy spell
Started rapin da elf, ho wuz screamin like hell Time for me to bounce, get ghost, run away
Dat's how a hobbit brutha gets to live another day

Warriors in a grave, no more worlds they'll save Comrades in a pit, they aint no shiznit
Track Name: The Void Ahead
It's crossroads time and my feet are sore, I don't wanna think about what I came here for
My dreams are grey, my insides are dead, I'm staring at the void ahead
You had a choice but you threw it awayI was left with my voice, but nothing to say
An ice-cold emptiness is filling my head, I'm staring at the void ahead

The pain, the lies, the truth, the cries, the tears
Watching the life I had planned for myself disappear
The guilt, the shame, the dreams, the sweat, the fear
Seeing you shattering everything we held dear...

...and now I’m bleeding.

Say, say say / it all came out of the blue / one day we were fine, the next we were through / suddenly expelled / watching you undo / everything we held, everything that was true / didn’t see it coming / didn’t see you hurting / tried to apologize but it was too late / and then came the crying / the trying / denying / but i had to realize / that i’d lost my fate

Condemned to talk to a goddamn wall / useless to beg, it was useless to crawl / no answer as if you were dead / nothing but endless feedbacks in my head / the way you looked down on me / everyday the same / like breaking up over and over again / but I’ll live / I’ll breathe / and no one can take that away from me

The strenght, the force, the return of the pride Feeling again my blood pumping inside
The peace, the love, the hope, the will to live Finding at last the power to forgive
.
It's closure time and the sky is clear, I feel the pain inside starting to disappear
Feels somehow like peace of mind, feels like leaving the void behind
I’ve made my choice, and I’m walking away, found a use for my voice, said what I had to say Never again will I be so blind, forever I'm leaving the void behind...
Track Name: Les gens qui parlent seuls
Moi je sais à qui parlent les gens qui parlent seuls
Ceux-là mêmes qui effraient, dont on s'éloigne en hâte
Ceux qui portent sur eux du malheur les stigmates
Ceux qui se chient dessus, ceux qui puent de la gueule

Ils ne s'entretiennent pas qu'avec les fantômes
Bien que parfois, pourtant, ils revoient leurs défunts
Ils revisitent leurs nuits, leurs soirs et leurs matins
Ils retrouvent leurs amours, ils pleurent devant leurs mômes

Ceux pour qui sont lancés leurs discours hésitants Ont été leurs amis, leurs ennemis ou leurs frères Un est mort dernièrement, n'a pas passé l'hiver
Et malgré son absence, on lui parle pourtant

Ballottés en plein cœur de l'orage des possibles Ce qui fut, ne fut point, ce qui aurait dû être
Ceux qu'ils ont chéri, ceux qu'ils ont envoyé paître Ces occasions manquées qui les rendent irascibles

Moi je sais à qui parlent les gens qui parlent seuls

Les passants agressés soudainement s'indignent
Du verbiage haineux, des insultes avinées
Alors que les propos hurlés ou balbutiés
Vont bien au-delà d'eux, en pathétiques signes

Témoins d'une barrière depuis longtemps en miettes
Qui sépara un temps le rêve du réel
Aujourd'hui les fantasmes au dur concret se mêlent
Prenant même les devants, et l'homme perd la tête

Moi je sais à qui parlent les gens qui parlent seuls

Ce sort qui est le leur, je ne l'ai pas connu
Et je ne prétends pas porter aux yeux du monde
Une étude avancée, le résultat d'une sonde
Qui me donnerait le droit de faire un compte-rendu

Mais ce monde intérieur qui leur dévore la vie
Sous l'effet d'une douleur profonde et solitaire
Bien souvent il affleure, je le sens là, derrière
Il attend son heure et me fait veiller la nuit

Fragile est la muraille, nombreuses sont les fissures
Qui menacent en tous lieux de réduire en copeaux
Ce qui nous tient debout, renforce notre peau
Ce qui reste de nous après toutes ces blessures

Le temps m'a accordé ce que tous les gens veulent
De quoi boire et manger, le souffle, un cœur qui bat
Mais la folie qui ronge survit en tout cela
Moi je sais à qui parlent les gens qui parlent seul
Track Name: La Vérité (Biskuit Mou Couverture)
Tu ne peux pas dormir, tu es sans repos / et légèrement obsédé par tomber trop profond / et dysfonctionnement, tu es un virus / dont l’intention baise quelque chose haut / tu es un cratère sur la face d’un problème beaucoup plus grand / est-ce la violence / ou le manque de contrôle / le corps et l’âme /creusent un trou / le sang est-il antirouille ? / profite de ta douleur tout en acceptant tes doléances / es-tu fini ? / muette baisante question, maintiens-toi éveillé / résurrectionne l’intention /une fois que ta vision est désormais produite en masse / imagine les insultes une bénédiction /imagine accepter la vérité

La putain de vérité

Le pendule échangiste / l’hypnose a pris le contrôle, maintenant tu traînes / dans l’ombre de le doute / as-tu vraiment figuré tout ce à propos de quoi tu es ? / ne fais pas confiance à tes instincts / juste ouvre la chambre où tu gardes ces secrets tellement sombres / toutes les choses que tu as faites faux /rebelle dans ton coeur tout du long, gros / ton meneur est-il une voix ? / d'une certaine manière tu as remplacé tout ton gibier par une dette / maintenant la rançon est une pute / pourquoi devoir ta vie à une pute ? / absolument / pathétique /et regrette-le, quand on te dit que tu es fait d’erreurs / imagine les insultes une bénédiction imagine accepter la vérité

La putain de vérité

Maintenant parle à ton meneur
Notre père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, délivre-nous de le mal
Notre père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, délivre-moi de le mal
Track Name: The Grain
Stop / let's take a deep breath and talk / about the so-colled purity of rock / where everyone's a warrior of the underground / everyone's so proud to have a rebel sound / mainstream shit is the enemy / goin' against it, that's the way to be / newsflash : it just makes you weak / cuz a black sheep's still a motherfuckin sheep / you're cheap / considering what is hip / spittin' on hip-hop cuz MTV plays it more than rock / why don't you put a sock in it ? / you're mind-wiped, you don't even know it / so you're an outcast ? / you've found your own way ? / you'd be just as happy as a follower anyway / you think it's hollow to follow / claim you refuse to swallow, man / your head's under the pillow !

Wake up, see through, you're just letting them define you
You're just giving someone else control instead of caring just for what's true
Wake up, see through, you're just letting them define you
If you need them, where does that leave you ?

You think you go against the grain but pointless rebellion is inane Rejecting everything is vain, we don't give a shit about the grain
You like it ? No need to explain. Against or pro it's all the same.
I know what's right, I use my brain, I don't give a shit about the grain !

It's just a matter of perspective, is that the way you wanna live ?
If one side is better, switch from one to another
And you'll find yourself just the same, following just another trend
Lost in another heard, your judgement not base on what you heard
Or choose your own path yourself, come on, forget the rest
All this nonsens is beneath you, do what you like and like what you do Cause beyond is where your freedom lies...
Track Name: Néo
J'expose mes affects, ce monde me débecte, je laisse mon intellect de côté je pars en quête
De cette douleur qui vient de l'intérieur, même quand je vis je meurs, j'ai froid, j'ai faim, j'ai peur !
La vie c'est pas cool, d'ailleurs j'ai les boules, tout en moi s'écroule, je rejette ce moule
Que m'imposent tous ces gens cruels et méchants, le bonheur c'est du vent et pis tout le monde ment

Alors je pleure, je pleure, je pleure... je crie !

Mon chien est mort, avant il vivait encore ! C'est injuste, le monde a tort, à quoi servent nos efforts ?
Vu qu'on va tous crever, je l'ai vu à la télé, résultat chuis énervé, merde quoi putain chier !
J'ai des boutons plein la gueule, je fais l'amour que tout seul, quand je bois trop je dégueule, j'ai la classe d'un épagneul Mes parents me comprennent pas, mes amis ? J'en ai pas ! Tout pue, tout craint, rien ne va... et ma sœur est fan d'ABBA !

Alors je pleure, je pleure, je pleure... je crie !

Putain... putain mais j'ai trop l'seum...
J'en ai marre de tous ces connards qui se moquent de moi à l'école / qui me prennent pour un imbécile parce que je m'habille pas comme eux / et mes parents qui me répètent "pense à ton avenir, passe ton bac" / mais y'a PAS d'avenir, de toute façon la pollution nous tuera tous / et le capitalisme de la société de consommation qui va tous nous crever / mais vous savez quoi ? tant pis ! / moi j'vais l'passer quand même mon bac / et j'me casserai seul, j'irai au Pérou / et là j's'rai enfin moi-même, putain !

J'ai plein de complexes, j'ai un tout petit sexe, un pote se tape mon ex et ça putain, ça vexe
J'ai pas de fric, quand on me parle je panique, je bave, c'est un tic, pour causer c'est pas pratique
Alors je fais des chansons, d'un seul coup j'ai l'air moins con, j'assume mes opinions, à ce monde je dis non
Toi aussi sois malheureux, ce sera plus facile à deux, on chialera à qui mieux mieux, on crèvera avant d'être vieux

Toi aussi pleure, pleure, pleure... crie !
Track Name: Go With The Flow
Can you feel it ? It’s comin' your way. Can you feel it ? It’s not here to stay. Don’t let it go away...

It’s a breakdown / it’s about you being low / (you’re) not sure what it is / you don't wanna know / you're down / at the bottom of the hole / (you) don’t have what it takes / (you) can't reach your goal / 'it's been like this for days / and you’ve crawled / just getting outta bed was a struggle / so what do you do when it all comes back / when for some reason you find yourself on the tracks ?

You gotta go with the flow / you gotta ride the motherfucker / enjoy it while it lasts / because it’s gonna / blow / and you’ll be played for a sucker / not doing anything anymore / you gotta go with the flow / cuz there will be no time later / so while the spell is cast / you gotta give it / all / you gotta be your own saviour / when your life feels like a chore

(You know you’re bound) by con / tract / that a fact / you gotta get up and react / before you crumble at last / get fast / the last thing you need is to / stay / still / it’s not about your ego it’s not about your will / get real / the clock’s / tickin' / you need panickin' / you need to move your ass and get things done cuz in an hour you’ll be sticking / to the floor / like before / right now / is the time to act / the energy’s back / but...

Why does it have to fade ? Why does it never last ?
Before you lose the game, before you collapse once again...

You gotta go with the flow / you gotta ride the motherfucker / enjoy it while it lasts / because it’s gonna / blow / and you’ll be played for a sucker / not doing anything anymore / you gotta go with the flow / cuz there will be no time later / so while the spell is cast / you gotta give it / all / you gotta be your own saviour / when your life feels like a chore

Go with the flow !
Track Name: Tout s'efface (feat. Asphodel)
Des médiocres faiseurs aux poètes sublimes, ceux prêts à tout pour être quitte à créer à perte
Enfants angoissés face à une feuille déserte... tout ce qui nous motive c'est la peur de l'abîme
Face au soleil qui pointe, au vide qu'il apporte, face à l'horreur banale qui sort de nos écrans
Face au spleen qui suinte, face aux dimensions mortes, face à ce noir immense, atroce et écrasant

Tout s'efface
Noyé dans la masse
Aspiré sous la surface
Quel espoir aurions-nous de laisser une... ?

Confronté à la fin, chacun choisit son camp, quoique parler de choix serait bien fallacieux
Le temps qui manque est là, il se fait suffoquant ; confronté à la fin, chacun fait comme il peut
Elles prennent alors les rênes, toutes ces voix insistantes, elles ne nous laissent en paix que quand on les libère
Elles sont notre moyen de supporter l'attente, elles sont la distraction qui nous est nécessaire

Vu que tout s'efface
Noyé dans la masse
Aspiré sous la surface
Nous n'avons d'autre choix que de laisser une trace.

Laisser une trace... tu parles...
A quoi tu t'attendais ? / à un récit tragique ? / une confession profonde et cathartique ? / une révélation sur les arcanes de la création / une dissection du processus artistique ? Allons-y... mais j'sais pas si je vais t'vendre du rêve / on fait ça parce que si on ne le fait pas on crève / chaque instant nous rapproche du silence final / les voix en nous le savent, elle hurlent jusqu'à faire mal / le bénéfice est double : en plus d'être libéré / ça nous occupe, on oublie d'autant plus qu'on va crever / que l'on fasse de la merde ou qu'on marque l'histoire / tout commence avec cette putain de peur du noir / t'en as qui ont besoin de vendre, de plaire, de tuer / notre compulsion à nous consiste juste à créer / quoiqu'on fasse tout s'efface, il est là le pourquoi / on fait ce qu'on fait parce qu'on n'a pas le choix.

Parce qu'on a pas le choix.
Track Name: Bienvenue
Bienvenue...à toi / bouge pas, on va te faire une / place / bienvenue chez ceux qui ont pris conscience que le temps / passe / pour qui l'expérience / n'est pas qu'une vue de l'esprit / qui ont gagné en confiance en survivant / aux tromperies
On a les gencives qui saignent / on a le dos niqué / on se traîne plus de casseroles / qu'une bagnole / de mariés / et nos level- up ont un air / de tristesse / vu que nos compétences montent / mais que nos caracs / baissent.

Place toi au centre / de l'assemblée / rentre pas ton ventre / on est habitués / sers-toi un kawa / prends un macaron / fais comme chez toi / car nous te souhaitons.../ dis-nous ton histoire / on est entre potes / dis-nous tes déboires / dis-nous tes fausses notes / éclaircis ta voix / apprends-nous ton nom / fais comme chez toi car nous te souhaitons...

Bienvenue !

Bienvenue au club mec, au club de ceux qui...

Ont fait la noce / quand leurs potes se sont mariés / et pendant leur divorce / les ont vus s'planquer / pour pleurer / le club de ceux qui dont le passé est composé / et dont le futur est simple / vu qu'il n'est pas conjugué / sur nos genoux / nos neveux et nos nièces / pour amortir les coups / tout un chapelet d'ex / l'angoisse de savoir que tout reste à construire / tout en sachant qu'y'a pire.

Place toi au centre / de l'assemblée / rentre pas ton ventre / on est habitués / évoque tes émois/ évoque tes démons / ici c’est chez toi / et nous te souhaitons... / dis-nous ton histoire / on est entre potes / tes heures les plus noires / les larmes et les chocs / libère-toi du poids / sors du demi-ton / fais comme chez toi car nous te souhaitons...

Bienvenue !

Bienvenue au club des / losers trentenaires / tout le monde ici mon gars sait ce que c’est la galère
Bienvenue au club / on a les pieds bien sur terre / ici personne ne te juge car on sait que le stress est délétère
Bienvenue au club / c'est pas des paroles en l'air...
Track Name: Outro
On fait de la musique des années 90 ?
Ben on fait aussi des gimmicks des années 90.